psychologue nantes

 

  Accueil psychologie nantes Relations familiales psychologie nantes Angoisses psychologie nantes Anxiété psychologie nantes Haut Potentiel psychologie nantes Travail psychologie nantes Thérapie de Couple psychologie nantes Adolescents Articles | Contact  

 

Angoisse

Comment stopper une crise d'angoisse ?

comment stopper une crise d'angoisse

 

 

L'angoisse à son paroxysme

La crise d'angoisse est un phénomène terrifiant. Si vous avez déjà eu l'occasion d'échanger avec une personne souffrant ou ayant souffert de ce type d'épisode corporel et mental, vous avez sans doute pu ressentir la violence qui en ressort. En effet la crise d'angoisse est une réaction extrêmement forte envoyée par votre corps, comme un système d'alarme généralisé qui vous transmet un message. Il est d'ailleurs assez facile de se rendre compte si une personne a déjà vécu ce phénomène ou non. La peur se lit immédiatement dans les yeux, au cours du récit, ne laissant pas la place à l’exagération ou à la fabulation. Vivre une crise d'angoisse s'imprime pour toujours dans les souvenirs de celles et ceux qui l'ont vécu et pour cause. Ils ont poussé leur corps et leur mental au maximum de leurs capacités et en ont payé le prix, souvent malgré eux : comme un incendie cérébral.

 

Le terrain de la crise d'angoisse

La crise d'angoisse trouve ses origines dans plusieurs cas de figure. Pour certains cas, elle se déclenchera suite à la prise de substances illicites. Pour d'autres elle se déclenchera plus naturellement, sur un terrain anxio-dépressif latent, connu ou épisodique. Mais dans les deux cas, la première crise d'angoisse sera totalement imprévisible. Ne se déclenchant pas par paliers, la crise d'angoisse porte bien son nom de crise. En effet, elle se produit en un instant, par un enchaînement physiologique très rapide, paraissant incontrôlable et interminable. Néanmoins, elle peut heureusement par quelques techniques très simples, être contrôlée et diminuée. Ce qui se produit est en fait assez simple. Notre système nerveux, notre cerveau, sont des systèmes extrêmement précis, conçus et optimisés depuis la nuit des temps. En ce sens, ils sont en capacité de se mettre en sécurité afin de réagir à des événements soudains. C'est ce qui se passe avec la crise d'angoisse, à la différence près, que la crise d'angoisse se produit sans raison apparente. Initialement, la réaction qu'entraîne la crise d'angoisse a été conçu pour se prémunir des dangers de notre environnement. En cas de danger, notre cerveau met alors en place une stratégie lui permettant de fuir et d'effectuer dans le même temps quelques modifications physiologiques pour optimiser la fuite. Imaginez que vous vous retrouvez face à un tigre au milieu d'une jungle, sans aucun endroit où vous réfugier ? Le corps va alors mettre en place un système pour fuir le plus vite possible. Le sang va alors se mettre à affluer au niveau de vos muscles pour lui permettre de courir le plus vite possible et mettre également en place une respiration rapide (hyperventilation), afin d'envoyer un maximum d'oxygène en direction de vos muscles. Mais alors, pourquoi se déclenche ce phénomène alors que vous n'êtes ni dans une jungle, ni en présence d'un tigre prêt à vous dévorer ?

Le terrain propice au déclenchement de la crise d'angoisse (ou attaque de panique) est une situation dans laquelle vous perdez totalement le contrôle, comme face à un tigre. Vous n'êtes plus du tout maître de la situation, vous vous sentez en position de faiblesse extrême et vous avez, en un instant, la sensation que votre vie en dépend. Que ce soit par ingestion de substances illicites, drogues et apparentées ou bien de manière plus naturelle, le déclenchement se produit en cas de fatigue extrême, de perte de repères, de difficultés à se projeter, de grande perte de confiance en soi, de saturation de problématiques diverses, etc. Les causes sont donc multiples mais toutes ont ce lien fondamental qu'est la perte de contrôle. Vous avez soudainement la sensation que vous n'êtes plus en capacité de pouvoir résoudre quoi que ce soit. Vous heurtant donc à un tigre assoiffé de sang, votre corps réagit donc naturellement en se mettant en position de fuite.

 

Avec plus de 20 ans d'expérience en communication, psychologie et psychothérapies, je vous accompagne dans la résolution de vos problématiques à Nantes mais aussi à distance en France et à l'international, en visioconférence. N'hésitez pas à me contacter ou à me laisser un message sur mon téléphone ou par mail, je vous répondrai dans les meilleurs délais. (Pour votre information, le tarif par séance d'une heure est de 60€)

Florian MARTIN

06.87.57.39.22
(du lundi au vendredi de 8h à 20h, le samedi de 8h à 13h)

contact@florianmartin-psychopraticien.fr

 

Aux portes de l'enfer

La crise d'angoisse est donc là, en train de coloniser votre mental et tout votre corps. Voici une liste non exhaustive des réactions physiologiques qui peuvent se produire :

  • accélération de votre respiration

  • diminution de votre volume respiratoire

  • hyperventilation

  • augmentation de votre respiration pulmonaire (vs abdominale)

  • réduction de votre vision périphérique

  • crispation de vos muscles

  • raideurs dans la nuque

  • sensation de tête lourde, qui va exploser

  • étourdissements

  • sudation, mains moites

  • nausée

  • troubles de la parole

  • troublesde la vision


Même si les manifestations physiques et psychologiques des personnes décrivant la crise d'angoisse sont multiples, une seule revient systématiquement et c'est justement elle qui déclenchera l'enregistrement à vie de cet épisode terrifiant. En effet, toutes les personnes ayant connu un épisode de crise d'angoisse ou crise de panique ont toutes la sensation qu'elles vont mourir. Le phénomène est si violent, si puissant, si soudain et si singulier, que le seul constat que la conscience peut avoir à ce moment précis, est que la mort les attend irrémédiablement. Rassurez-vous, ce n'est absolument pas le cas et cela n'arrive jamais. Comme indiqué précédemment, la crise d'angoisse est un système d'alarme déclenché par le corps. C'est un processus de protection tout à fait naturel, optimisé et connu, créé au fil de l'évolution humaine, pour vous indiquer que vous n'êtes pas au bon endroit et qu'il va falloir très rapidement modifier votre situation. Tout comme la dépression, il offre surtout l'opportunité de se poser afin d'en tirer des conclusions. Mais avant d'en arriver à l'aspect thérapeutique, voyons tout d'abord comment stopper une crise d'angoisse de manière extrêmement rapide.

 

Les bons réflexes pour arrêter une crise d'angoisse

1 - Isolez-vous dans un endroit calme. Si vous êtes dans un lieu public, dans un cadre professionnel ou devant votre téléviseur, stoppez tout et isolez-vous. Votre cerveau est en état de choc et a besoin de se sentir apaisé. Vous devez donc lui offrir un temps de répit.

2 - Détournez votre attention. Si vous êtes accompagné(e), choisissez une personne en qui vous avez confiance. Que vous connaissiez parfaitement cette personne ou non, choisissez de manière instinctive celle qui vous paraît la plus à même de vous comprendre et de vous épauler. Cette personne qui vous accompagnera aura un rôle simple : ne pas focaliser sur ce qui est en train de se passer et vous parler de toute autre chose. Elle pourra vous parler de choses drôles ou d'actualité qui permettront à votre attention d'être dirigée sur quelque chose de précis et de réel. Les crises de panique sont propices à l'interprétation et à la pensée magique. Mort, tristesse, déception, humiliation, c'est donc le moment de se redonner du baume au cœur. Si vous n'êtes pas accompagné(e), pas d'inquiétude, cela ne vous empêchera pas de stopper la crise de panique. L'adage dit que nous sommes seuls face à la mort et c'est exactement la sensation que vous êtes en train de vivre. Être accompagné(e) est toujours un plus, mais vous pourrez très bien vous en sortir seul(e).

3 - Modifiez votre respiration. S'il y a bien un point qui est primordial, c'est celui-ci. La modification physiologique respiratoire induite par le phénomène de fuite est extrêmement néfaste. Il va rapidement falloir remettre de l'ordre et du calme dans votre respiration. C'est ici le point central de résolution de la crise d'angoisse. De manière très simple, vous allez donc fixer votre regard sur votre ventre et commencer à respirer de manière abdominale. Vous allez vite comprendre pourquoi cette méthode est extrêmement efficace et radicale pour contrer une attaque de panique. La respiration dite abdominale, ou ventrale, consiste à faire gonfler votre ventre lorsque vous inspirez. Au lieu de faire gonfler votre poitrine, vous allez tout simplement faire gonfler votre ventre en ralentissant la cadence au fur et à mesure. Le résultat est quasi immédiat. Vous allez très rapidement ressentir un ralentissement de votre activité cérébrale. La raison est simple, plutôt que de focaliser sur vos pensées dans la partie supérieure de votre corps (votre deuxième cerveau), vous allez focaliser sur la partie inférieure de votre corps (votre premier cerveau). Si vous pensiez que votre bien-être se situait dans votre cerveau au niveau de votre tête, vous vous trompiez ! Votre cerveau primaire est situé dans vos intestins. Il abrite la plus grande concentration de réseaux neuronaux et produit la plus grande quantité de sérotonine de tout votre corps. Pour illustrer de la meilleure et la plus douce manière qui soit mon propos, regardez ou repensez à un bébé en train de dormir, ou même à un chat, les champions du monde de la relaxation. Vous verrez à quel point leurs petits ventres se gonflent de bonheur et de calme.

4 - Redonnez de l'énergie à votre corps. L'épisode que vous venez de vivre a été extrêmement énergivore et vous devez désormais vous redonner un peu de vie. La méthode est simple : trouver une source de sucre. Au travers d'une boisson gazeuse très sucrée ou dans l'idéal avec du sucre mélangé dans un grand verre d'eau, l'idée est avant tout de consommer du sucre en grande quantité pour réactiver vos connexions et votre système cognitif qui vient d'être poussé à son maximum.

5 - Réhydratez-vous. Dans la même lignée que de redonner de l'énergie à votre corps, cette épreuve vous a aussi certainement totalement déshydraté(e). Votre cerveau est comme un moteur et il vient de chauffer de manière très forte pour simuler cette fuite face à un tigre qui n'existait pas. Buvez donc en grande quantité, jusqu'à plusieurs litres d'eau.

 

 

> Voir tous les articles

 

 

 

 

© 2022 - Florian MARTIN - 49 avenue Camus, 44000 NANTES - 06 87 57 39 22

Accueil - Adultes - Couples - Adolescents - Tarifs - Contact - Articles