psychologue nantes

 

  Accueil psychologie nantes Relations familiales psychologie nantes Angoisses psychologie nantes Anxiété psychologie nantes Haut Potentiel psychologie nantes Travail psychologie nantes Thérapie de Couple psychologie nantes Adolescents Articles | Contact  

 

Haut Potentiel

Peut-on avoir un groupe d'amis quand on est haut potentiel ?

peut-on avoir un groupe d'amis quand on est haut potentiel intellectuel

 

 

Le fonctionnement d'un groupe lambda

En société, la notion de groupe est une structure sociale permettant de s'identifier, de conforter et de pérenniser une constitution attitudinale et comportementale. Le groupe permet à un individu de s'identifier à une majorité de tendances et d'intérêts au sein d'une entité bien définie. À l'image d'une citadelle protégée par une succession de remparts, le groupe confère à un ensemble d'individus la possibilité d'un épanouissement auto-régulé par un système de codes, limites et injonctions. De manière plus vulgarisée : le groupe rassure et protège.

Comme dans tout système apportant protection, éléments de réassurance et valeurs établies, le groupe ne permet pas non plus de faire tout et n'importe quoi. C'est même justement sa notion intrinsèque qui empêche une toute puissante perméabilité de sa constitution. En d'autres termes, un groupe ne peut pas par nature posséder des fonctions d'ouverture trop importantes. Dans la durée, il n'aura pas la capacité de pouvoir s'étendre significativement. Il ne pourra pas non plus modifier ses habitudes ou encore accepter des tendances, valeurs ou opinions trop divergentes. Protéger et rassurer ne peut tenir qu'en acceptant et respectant strictement les conditions générales d'utilisation du groupe. Tout contrevenant à ces conditions initiales se verrait mettre en danger l'équilibre de celui-ci. Nous pouvons donc d'ores et déjà entrevoir ici la montagne de difficultés face auquel un haut potentiel intellectuel va devoir se confronter.

 

Un mouton noir dans l'arène

Pour un haut potentiel intellectuel, le groupe est un système qui va premièrement être l'objet de toute son attention. Le groupe est en effet très structurant. Il lui permettra de se raccrocher à une forme de stabilité au sein d'un groupe très déstabilisant et gigantesquement plus important : l'humanité toute entière. Le groupe sera vu par le haut potentiel intellectuel comme rassurant, protecteur et apaisant. Répondant ainsi aux critères livrés par cette entité. Il lui permettra, à priori, de survivre au milieu d'un monde dans lequel il a de la difficulté à comprendre la violence et les quantités d'absurdités qui s'y produisent.

Sur le tableau donc, le haut potentiel intellectuel, zèbre, hypersensible ou surdoué, trouvera dans le groupe tout ce qui lui permettra de se sentir bien, accepté et détendu. Néanmoins, ce n'est pas du tout comme ça que cela va se dérouler. Jusqu'à l'adolescence, tout se passera plus ou moins correctement. Il se pliera religieusement aux règles établies, se disant que c'est ainsi que cela doit se passer et sera même en capacité de faire confiance au leader, à une forme de hiérarchie et de se prendre au jeu d'un suivisme plutôt amusant. Oui, mais jusqu'à un certain point. Avec les années, le haut potentiel va accumuler de plus en plus de connaissances et de connectivité avec son environnement. Il commencera à se rendre compte que le groupe n'est pas vraiment perméable. Pas vraiment perméable aux nouveaux éléments, aux nouvelles idées, aux nouveaux codes. Le groupe est ainsi, il rassure tout le monde et mal venu serait celui qui tenterait de venir déséquilibrer ce petit château de carte patiemment consolidé par ses éléments constitutifs. Et ça, le haut potentiel intellectuel, ça ne va pas du tout être en capacité d'alimenter ses caractéristiques d'hyper-ouverture, d'hyper-curiosité, d'hyper-empathie et d'hyper-justice qui le définissent si bien.

Comme un mouton noir dans l'arène, le haut potentiel intellectuel, zèbre, hypersensible ou surdoué, commencera tout doucement à se rendre compte que le groupe n'a finalement rien de meilleur que le monde dans lequel il gravite. Il se rendra compte que ce mini-système dans le système n'a rien de plus cohérent que ce monde grouillant de conformisme. Il s'y était reconnu dans les débuts, mais plus le temps passe et plus le petit fossé qui le séparait de ses camarades va se transformer en un gouffre abyssal de valeurs divergentes. Plus l'amour de la vie et de tout ce qui la constitue grandiront au fond de lui et plus la distance entre le haut potentiel intellectuel et son groupe initial se fera ressentir. Pour son bien et le bien du groupe, il sera très souvent et progressivement identifié comme un grain de sable mettant en péril le fonctionnement d'engrenages d'une machinerie bien huilée.

 

Avec plus de 20 ans d'expérience en communication, psychologie et psychothérapies, je vous accompagne dans la résolution de vos problématiques à Nantes mais aussi à distance en France et à l'international, en visioconférence. N'hésitez pas à me contacter ou à me laisser un message sur mon téléphone ou par mail, je vous répondrai dans les meilleurs délais. (Pour votre information, le tarif par séance d'une heure est de 60€)

Florian MARTIN

06.87.57.39.22
(du lundi au vendredi de 8h à 20h, le samedi de 8h à 13h)

contact@florianmartin-psychopraticien.fr

 

Une situation inextricable

D'un côté, le groupe est attirant. Il a son côté apaisant, rassurant, ses habitudes structurent le haut potentiel intellectuel qui en a grandement besoin dans ce monde de fous. Le groupe apporte aussi et surtout une image. Une image pour pouvoir dire aux autres : « Regardez, je suis dans un groupe, moi aussi j'en ai un ». Être en capacité de pouvoir afficher son appartenance à un groupe, c'est un point clé pour un haut potentiel intellectuel, zèbre, hypersensible ou surdoué. Il pourra ainsi donner l'impression qu'il se fond dans la masse et qu'il n'est pas si différent, ouf ! Mais le groupe c'est aussi un leader, une hiérarchie, des opinions majoritairement convergentes, des tendances, des histoires internes, un ministère de la la bien-pensance et de l'information, etc. Le groupe est normé, conformé, enfermé. Tous ces paramètres vont donc en totale contradiction avec le mode de fonctionnement d'un profil à haut potentiel intellectuel. Mais alors, que faire ?

Vous conformer vous amènerait inexorablement à un épuisement intellectuel et vous provoquerait tôt ou tard une série de phénomènes anxieux à tendance dépressive. Car oui, dans dépression, il y a aussi la notion de se déprécier, se sentir dévalorisé, déconsidéré, pas observé à sa juste valeur et à ses justes valeurs. Se rompre aux principes du groupe provoque chez le haut potentiel intellectuel une sensation d'étouffement, d'ennui incommensurable et de progressif dégoût de la structure et de lui-même. En une phrase qui pourrait tout résumer : « Je n'ai le droit qu'à ça ? »

 

Accepter sa multiplicité

Il n'y a donc aucune solution miracle pour réussir à entrer et surtout rester dans un groupe autre que celle de simplement pouvoir graviter autour de celui-ci, sans jamais réellement y adhérer. Pour le haut potentiel intellectuel, un groupe est avant tout synonyme d'une quantité interminable de questionnements de positionnement, d'écoute forcée, d'épuisement, d'incompréhensions, de difficultés de communication, de phénomènes de blocage, etc. Il pourra tout à fait faire partie d'un groupe, mais il lui faudra une telle quantité d'énergie pour pouvoir y rester et surtout s'y épanouir, qu'il est réellement préférable de ne pas s'y impliquer de manière classique.

Si le groupe n'est pas vraiment adapté pour vous, tout comme ce monde dans lequel vous gravitez, vous pouvez néanmoins tordre les codes et créer votre propre réalité, à votre image. De la même manière que vous réussirez à tordre les codes d'une société aux coutumes bien souvent dénuées de sens, l'amitié est également un domaine où vous pourrez créer votre propre microcosme. Le groupe et ses formes vous enfermeront systématiquement dans un nombre limité de thématiques récurrentes et de sujets validés par celui-ci. Or, le fonctionnement d'un haut potentiel intellectuel, zèbre, hypersensible ou surdoué, regorge d'une multitude de centres d'intérêts. Le meilleur moyen de ressentir un réel épanouissement dans la sphère amical est donc de réussir à compiler toute une série de personnalités qui viendront remplir les cases de ces différents centres d'intérêts. Vous n'aurez pas un groupe d'amis mais plusieurs amis, eux-mêmes en groupe ou isolés, qui vous apporteront chacun une des différentes caractéristiques que vous souhaitez partager avec eux. Par corollaire de ce mode de fonctionnement, il vous arrivera de pouvoir sporadiquement goûter à leurs groupes respectifs, mais vous n'en ferez jamais réellement partie. Votre réaction naturelle sera sûrement celle de vous culpabiliser, du moins dans les débuts, mais cette sensation s'éloignera assez rapidement quand vous réussirez à factuellement vous rendre compte des nombreux avantages que vous en tirerez. En effet, avec ce type de relations amicales, vous n'aurez jamais aucune obligation récursive à tenir, vous n'aurez que très peu de problèmes logistiques à gérer et vous n'aurez pas non plus à subir les multiples divergences et cloisonnements de pensée du groupe. Enfin, cerise sur le gâteau, si un ou plusieurs éléments de votre entourage amical ne vous correspond(ent) plus, vous ne perdrez pas l'intégralité du groupe, mais seulement le ou les éléments que ne vous ne souhaitez plus côtoyer.

 

Regrouper ses amis satellites ?

Si vous êtes arrivé(e) à sérieusement considérer le bien fondé de cette vision et de cette méthode, vous avez désormais tout un ensemble de différentes et passionnantes personnalités autour de vous. Ça c'est fait, bravo ! Mais au bout d'un certain temps, vient une autre question qui est en somme toute logique et naturelle. À l'occasion d'événements particuliers ou symboliques, vous aimeriez beaucoup que vos amis soient tous présents et forment... un groupe. Vous comprenez ici toute la difficulté de la démarche et l'afflux considérable de pensées qui risquent de s'amonceler dans l'esprit d'un haut potentiel intellectuel. Toujours dans la même logique, regrouper un ou deux amis sera réalisable, mais en regrouper davantage relèvera d'un miracle. Vous souhaiterez surtout ne pas les déranger, pas les bousculer, pas les obliger, pas les forcer et par dessus tout pas imaginer le résultat que ce regroupement même temporaire pourrait générer. Mais, rien n'est impossible et tenter l'expérience est tout à fait réalisable. Le seul arrangement possible que vous pourrez faire avec votre cerveau est d'être conscient(e) de toutes ces questions et d'anticiper la conséquente charge émotionnelle et énergétique qui accompagnera ce type de démarche. Enfin, par dessus toutes ces considérations et obstacles à franchir, n'oubliez jamais que votre meilleur(e) ami(e) et la seule personne dont vous devez prioritairement prendre soin, c'est vous.

 

 

 

> Voir tous les articles

 

 

 

 

© 2022 - Florian MARTIN - 49 avenue Camus, 44000 NANTES - 06 87 57 39 22

Accueil - Adultes - Couples - Adolescents - Tarifs - Contact - Articles