psychologue nantes

 

  Accueil psychologie nantes Relations familiales psychologie nantes Angoisses psychologie nantes Anxiété psychologie nantes Haut Potentiel psychologie nantes Travail psychologie nantes Thérapie de Couple psychologie nantes Adolescents Articles | Contact  

 

Travail

Comment trouver un travail qui vous correspond ?

comment trouver un travail qui vous correspond

 

 

Un constat évocateur

Même si les pourcentages varient d'un sondage à l'autre, plus les années passent et plus l'envie de changer de métier est devenue une préoccupation importante dans la vie des françaises et français. On constate qu'en moyenne 70% des salariés réfléchissent ou aimeraient sérieusement changer de métier. Avec l'accélération des modes de travail, la course à la rentabilité et à la productivité, les conséquences humaines que ces évolutions engendrent sont devenues de plus en plus désastreuses. Crises de nerf au travail, fatigue, stress, angoisse, burn-outs en cascade dans les grands groupes industriels mais aussi dans les petites structures, plus personne n'est épargné. Bien entendu, la plupart des entreprises vous répondront que le système économique et la pression des marchés nécessite davantage d'implication de la part de leurs employés et que tout est mis en œuvre pour leur offrir toujours plus de confort et d'écoute.

 

L'entreprise libérée et ses fausses promesses

Entreprise libérée, esprit start-up, team building et baby-foot planté au milieu d'un espace de détente n'ont pourtant pas suffit à rattraper la destruction de l'humain au sein des entreprises. Certaines d'entre-elles ont même fait le choix de créer des postes de CHO, Chief Happiness Officer ou directeur/directrice du bonheur. Ces techniques modernes de gestion des ressources humaines et de management peuvent peut-être vous faire sourire, mais leurs origines prêtent elles par contre beaucoup moins à le faire. Outre l'opération américaine Paperclip qui permit aux américains d'exfiltrer un très grand nombre de scientifiques du régime nazi à la fin de la seconde guerre mondiale, les américains ne mirent pas seulement les qualités scientifiques des allemands au service de leur pays. Émanant directement des violentes techniques de management issues de l'ancien régime nazi, les États-Unis constatèrent que les techniques de management et de productivité allemande dépassaient de loin les leurs. C'est ainsi qu'au fil des années, la plupart des grands groupes américains mirent en place toute une armada de nouvelles méthodes de management afin d'optimiser la rentabilité de leurs entreprises. Entreprises qui, au fil du temps, appliquèrent de la même manière leurs méthodes sur le sol européen, poussant naturellement cette même Europe à strictement recopier ces nouvelles méthodes de travail déshumanisées.

 

Avec plus de 20 ans d'expérience en communication, psychologie et psychothérapies, je vous accompagne dans la résolution de vos problématiques à Nantes mais aussi à distance en France et à l'international, en visioconférence. N'hésitez pas à me contacter ou à me laisser un message sur mon téléphone ou par mail, je vous répondrai dans les meilleurs délais. (Pour votre information, le tarif par séance d'une heure est de 60€)

Florian MARTIN

06.87.57.39.22
(du lundi au vendredi de 8h à 20h, le samedi de 8h à 13h)

contact@florianmartin-psychopraticien.fr

 

Des causes diverses

Cette explosion de désir de changement de travail n'est donc pas le fruit du hasard. Mais il est tout de même nécessaire de pouvoir distinguer les différentes raisons qui poussent désormais tout un pan de la société moderne à décider de changer de métier :

  • Valeurs : si l'on peut à priori penser que la rémunération est un des points principaux de la raison de changer de travail, c'est avant tout la quête de sens et de valeurs qui poussent désormais très majoritairement les employés à vouloir quitter leur emploi. Nous souhaitons un travail qui nous épanouisse, qui respecte l'environnement, l'humain et une certaine idée d'un monde plus vertueux.
  • Ambiance : c'est également un point très important qui fait que l'on se sentira bien au travail et avec ses collègues. Une bonne ambiance est très souvent le signe d'un bon travail et d'une bonne synergie entre collègues.
  • Pénibilité : la pénibilité est un facteur qui est davantage ressenti avec l'âge. Au fur et à mesure des années qui passent, la dangerosité et la rudesse de certains métiers ne deviennent plus acceptables lorsque l'on atteint un certain âge.
  • Horaires : pris dans l'escarcelle des méthodes de management moderne, les horaires n'échappent pas à de nombreux et courants débordements. En ce sens, on ne compte plus les personnes fières d'être estampillées « cadre ». Lorsque l'on pose désormais la question à une personne de savoir quel métier elle exerce, il n'est pas rare qu'elle vous réponde tout simplement qu'elle est cadre, sans même expliquer les fondements de son métier. Ces promotions déguisées en augmentation de la rentabilité et en glissement de responsabilités ne font qu'accentuer la dérive chronophage de cadres très largement exploités. Si vous êtes cadre, un petit exercice très simple consiste d'ailleurs à sincèrement comptabiliser le nombre d'heures que vous effectuez et à le ramener à votre salaire global. Même si votre salaire est à priori très correct, le fameux forfait jours et ses dérives associées vous remettront rapidement les pieds sur terre avec des abus colossaux en termes de rémunération et de respect des lois du travail.
  • Rémunération : même si ce point est bien entendu une revendication qui revient régulièrement sur la table des négociations annuelles, ce n'est désormais plus du tout la priorité des travailleurs modernes. Préférant la préservation de la qualité de vie privée ainsi que les valeurs de l'entreprise, la rémunération est un point secondaire à l'épanouissement professionnel.
  • Proximité : les transports, les embouteillages et la nécessité de passer plus de temps avec sa famille ont accentué la nécessité d'avoir un travail qui soit proche du lieu d'habitation. Combinée avec des prix à la pompe pas toujours en adéquation avec la rémunération proposée, la proximité reste un point à prendre en compte dans la réussite de l'intégration d'une entreprise.

 

Prendre le temps de se connaître

Avant de vous lancer dans une possible reconversion professionnelle, il convient donc déjà de faire un point sur l'ensemble des éléments que je viens de lister. Essayez tout d'abord d'analyser point par point quels sont ceux qui sont à votre avantage et ceux qui vous posent réellement de fortes interrogations. Une fois cet exercice effectué, vous devrez ensuite entamer une plongée à l'intérieur de ce que vous êtes, ce qui vous fait vibrer et ce qui pourrait mieux correspondre à vos ambitions premières ou à vos nouvelles aspirations.

Avec la pression souvent subie par le système scolaire, universitaire et parfois familial, le choix des études n'est pas forcément tout le temps celui qui aurait dû vraiment vous coller à la peau. Par peur de partir dans des secteurs de réputation moins porteurs ou par appréhension de s'imaginer ne pas y arriver, il arrive fréquemment que l'on ne choisisse pas le domaine dans lequel nous étions pourtant destinés.

Afin de pallier à ces erreurs d'orientation ou ces nouveaux choix de vie, prenez le temps de vous poser. Prenez une feuille blanche ou ouvrez un document vierge sur votre ordinateur ou votre téléphone portable et commencez à noter les principales caractéristiques de ce que vous aimez ou aimiez faire dans les différents emplois que vous avez pu effectuer. Réfléchissez également à ce que vous aimez faire à l'extérieur de l'entreprise. Regardez comment vous agissez, regardez ce qui vous fait vibrer et les endroits dans lesquels vous vous sentez bien. Êtes-vous plus épanoui(e) à l'extérieur d'un bureau ou dans un bureau ? Posez-vous également la question de savoir si vous aimez davantage être en compagnie de personnes ou si vous préférez fonctionner en autonomie. Demandez-vous si vous aimez prendre des initiatives, réfléchir régulièrement à optimiser votre travail ou si au contraire vous préférez suivre un travail constant dans lequel vous vous sentez à l'aise. Avez-vous du plaisir à travailler sur la performance commerciale de l'entreprise ou préférez-vous plutôt être sur la partie technique ou administrative ?

 

Votre entourage est votre allié

Même si le changement d'orientation professionnelle est une étape qui pourrait vous fragiliser, on oublie souvent que ceux qui vous entourent, et qui ont donc un regard extérieur à vos ressentis, peuvent être un formidable atout pour vous aiguiller dans la quête de trouver un travail qui vous correspond. En ce sens, n'hésitez pas à demander à votre famille, à vos amis, à votre femme ou à votre mari, à vos enfants et à vos collègues ou anciens collègues, dans quel(s) type(s) de métier(s) ils vous imagineraient. C'est un exercice très intéressant qui révèle très souvent des facettes de votre personnalité pourtant évidentes à vos yeux, mais que vous n'aviez jamais mises en parallèle d'une application possible dans votre vie professionnelle. Dans tous les cas, trouver un travail en adéquation avec votre personnalité est toujours extrêmement positif et vous apportera un véritable souffle dans votre vie de tous les jours.

 

 

 

> Voir tous les articles

 

 

 

 

© 2022 - Florian MARTIN - 49 avenue Camus, 44000 NANTES - 06 87 57 39 22

Accueil - Adultes - Couples - Adolescents - Tarifs - Contact - Articles